dimanche 22 mai 2011

La question du Nucléaire en France.

Faut-il quitter le nucléaire en France après la catastrophe de Fukushima?

Je vois dans cette question quelque chose qui a plus à voir avec la métaphysique qu'avec la physique elle-même. L'opinion est très influençable et les images de plus en plus pregnantes à la télévision, sur internet, sur les magasines provoquent des réactions spontanées dictées par l'émotion et les passions plutôt que par la raison.

Beaucoup de femmes et d'hommes politiques affichés "verts" se sont engouffrés dans cette faille manipulant consciemment ou inconsciemment les français inquiets et émus du sort du Japon. 

L'énergie nucléaire est une énergie propre est maitrisée en France. Elle a fait moins de morts et moins de catastrophes écologiques que les énergies du charbon ou du pétrole.

Le retour à des énergies d'hier relève de la nostalgie et d'une peur de l'avenir. Ce sont les passions tristes que les stoïques grecs apprenaient déjà à maitriser. Ces douleurs ne sont pas le fruit de la raison mais celui de croyances.

Un certain nombre d'écologistes joue sur ces peurs pour se faire élire. Il y a chez eux soit de doux illuminés baba-cools de tous âges à peine sortis de l'adolescence et refusant de "grandir" par peur de l'avenir. Il y a également des cyniques qui ne voient dans l'écologie qu'une opportunité à se faire élire. Il existe aussi de vrais écologistes comme Michel Serres qui apporte une réflexion sans jeter d'anathème et qui propose un dialogue. Son livre "Le Contrat Naturel" est sorti il y a 20 ans. En avez-vous entendu parlé par les écologistes politiques?

L'énergie  nucléaire demande une politique de maintenance exigeante et une surveillance accrue. Il y a des hommes et des outils pour permettre cette sécurité. L'énergie nucléaire n'interdit aucunement les éoliennes. Je trouve, contrairement à ce que l'on entend, que les éoliennes apportent à nos paysages une poésie don quichotienne qui ne me laisse pas insensible.

Il est hors de question, en vérité, de revenir en arrière et d'abandonner le nucléaire. C'est ce qui nous permet en France d'être autonome en ce qui concerne nos besoins en énergie. Cela nous permet de moins dépendre des énergies fossiles. Stopper le nucléaire reviendrait à multiplier nos factures de gaz et d'électricité au minimum par 3.

Les risques du nucléaire en France sont infimes tout comme les risques de prendre l'avion. Faut-il renoncer à l'aviation civile du fait du crash du vol Paris Rio?   Il existera toujours une notion de rapport bénéfices/risques. Ce rapport est très largement en faveur du nucléaire. 

La vraie question est dans l'élection de nos dirigeants. Nous avons tout intérêt à voter pour des femmes et des hommes responsables ayant un sens aigu de l'Etat et un courage à l'aulne des décisions à prendre parfois impopulaires mais prophylactiques pour la société. 

Je suis en faveur du maintien de l'énergie nucléaire en France. Je fais confiance en nos ingénieurs qui sont les meilleurs experts mondiaux en matière de nucléaire. Méfions-nous des Cassandres. Ces prophètes de malheur ne font que projeter leurs propres phobies sur la société. 

2 commentaires:

  1. Je lance un débat sur Opinews:
    Une solution pour produire et consommer de l'électricité "non-nucléaire" ?
    Car il faudra bien accepter de sortir progressivement de la situation actuelle

    RépondreSupprimer
  2. Créations obligatoire de toitures "plein-sud", restaurations des toitures, individuelles et collectives, industrielles...Obligations subventionnées ! à débattre

    RépondreSupprimer

Merci de me laisser un commentaire. J'écris pour penser. Vos avis me nourrissent. Ne soyez pas désobligeant c'est tout ce que je demande.

De la Démocratie en Amérique

L'élection de Donald Trump n'a toujours pas été digérée. La plupart des journaux américains continuent à le présenter comme un pers...